parlement

Rencontre des élus locaux européens : Réformes territoriales, austérité & traité de libre échange : quelles alternatives, quelles solidarités ?

Le Jeudi 23 avril de 9h30 à 18h PARLEMENT EUROPEEN Place du Luxembourg BRUXELLES En partenariat avec la GUE/NGL et REALPE (réseau d’élus et d’autorités locales progressistes d’Europe).

Avec les interventions de députés européens et d’élus locaux des différents pays de l’Union européenne :

Les députés européens :

Gabi Zimmer, présidente du groupe GUE/NGL – Die Linke ALLEMAGNE
Angela Vallina, Izquierda plural – ESPAGNE
Manuel Viegas, PCP – PORTUGAL
Marie-Christine Vergiat, Front de gauche – FRANCE
Martina Michels, Die Linke – ALLEMAGNE

Et les interventions d’élus locaux européens notamment :

Stavros Yerolatsites : élu à Strovolos, membre du conseil de l’Europe, responsable au sein d’AKEL de la commission “élus locaux” – CHYPRE.
Alberto Tirado : maire de Illas (Asturies) ESPAGNE, responsable fédéral des petites villes.
Damiano Stufara : conseiller régional d’Umbria – Italie.
Charles Marziani : conseiller régional Midi Pyrénées, membre du comité des Régions – FRANCE
Tina Kafatsaki : maire de Zografou (région d’Athènes) – GRECE
ainsi que d’élus locaux venant d’ALLEMAGNE, BELGIQUE, IRELANDE, SUEDE.

Rencontre sous l’égide du CIDEFE :

Objectif : Cette journée en deux temps, permettra d’analyser l’impact sur les collectivités locales des réformes territoriales dans les pays de l’Union européenne ainsi que les conséquences des traités de libre-échange en cours de négociations.

Programme :

I – Les réformes territoriales dans l’Union européenne, quand le capitalisme adapte les institutions à ses intérêts
Depuis le début de la crise, les pays de l’Union Européenne ont été contraints de préparer ou d’adopter de profondes réformes territoriales, sur fond de réduction des dépenses publiques. La France, l’Italie, mais aussi la Grèce, le Portugal, l’Espagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Suède : les exemples se multiplient. Selon les cultures politiques et le niveau de décentralisation des différents pays, l’impact de ces réformes sur l’autonomie locale et la capacité financière des autorités locales est très variable. Mal nommées « réformes territoriales », ces recompositions profondes des territoires n’ont finalement pour finalités que d’accompagner les mutations d’un capitalisme contemporain encore plus vorace. A partir de l’exposé des réformes déjà mises en œuvre et de leurs conséquences et de celles qui sont en cours, cette matinée permettra de faire le point sur le sujet, de confronter les opinions et de concevoir des alternatives.

II – TTIP-TAFTA/TISA-ACS les traités en cours de négociation et leur impact sur les collectivités européennes, un enjeu de société considérable.
Suite à l’impasse des négociations de Doha pour l’AGCS au sein de l’OMC, la Commission européenne a mis en place une stratégie alternative visant à démultiplier les accords de libre-échange entre l’Europe et certains pays et régions du monde (Canada, Océanie, États-Unis..). Ainsi, en 2013, l’UE et les États-Unis ont initié des négociations pour la conclusion d’un accord de partenariat transatlantique portant sur le commerce et l’investissement (PTCI-TAFTA-TTIP). De même, une autre négociation internationale est menée de la même façon le TISA (projet d’Accord sur le commerce des services ACS) est en cours de discussions ultrasecrètes entre 50 Etats. Le TISA s’inscrit dans une volonté de dérèglementation et de « libéralisation » de nombreux secteurs des services publics : santé, éducation, transports, énergie, eau, déchets, échanges de données (y compris publiques), etc.